Date de sortie : 21 juillet 2004
Réalisé par Michael Keusch avec Avec Alexandra Neldel , Luke Wilkins , Henriette Richter-Röhl
Film Allemand. Genre : Action
Durée : 1h30 min.

Introduction

Leur passion : des bolides suréquipés avec lesquels ils organisent des courses sur l’autoroute. Leur problème : la police est à leurs trousses et les soupçonne d’être responsables de spectaculaires vols de voitures de luxe…
Pour Karl, un jeune officier de police, l’objectif était de les pister et d’accumuler les preuves à charge… du moins jusqu’à ce qu’il découvre Nicki, une bombe au volant d’une bombe ! Séduit par la jeune femme et le groupe de pilotes extrêmes, Karl découvre un univers qu’il ne soupçonnait pas, fait d’adrénaline et d’exploits. Ecartelé entre sa hiérarchie et sa fascination, il va tout faire pour aider ses nouveaux amis à démasquer les véritables responsables des vols…

Secrets de tournage

Du jeu vidéo au grand écran Autoroute racer est l’adaptation pour le grand écran du jeu vidéo Autobahnraser , créé par la société Davilex et sorti sur la console Playstation. Ce jeu vidéo propose de participer à des courses automobiles à couper le souffle.

Prolonger le plaisir Avec Autoroute racer , l’objectif est en quelque sorte de prolonger sur grand écran le plaisir ressenti lorsque l’on joue au jeu vidéo qui en est inspiré. Le scénariste et producteur Robert Kulzer explique : « Je connais bien le jeu, parce que j’y joue moi-même. Quand on termine le jeu sur Playstation, on a toujours passé un excellent moment, on finit avec un grand sourire. Dans le jeu comme dans le film, on commence par prendre part à la course, il y a la montée d’adrénaline, et bien sûr de la tôle froissée. Il y a quelque chose de libérateur dans le fait de jouer ou de regarder ce film. »

Action et comédie au menu ! Autoroute racer se veut un mélange d’action et de comédie, « sans autre prétention que d’entraîner les spectateurs dans une bonne histoire où l’adrénaline coule à flots ! » Le réalisateur Michael Keusch a particulièrement été attentif à ce que les jeunes héros du film soient authentiques et loin des clichés du genre. « Les jeunes du film ressemblent à ceux qui existent dans le vrai monde » , explique-t-il. « Ils ne sont pas top-models, ils n’ont pas l’air de sortir d’un magazine de mode. Ils sont authentiques, mordent la vie à pleines dents et ne se la jouent pas ! L’apport d’un humour souvent en second degré et de nombreux clins d’oeil rend l’histoire plus accessible au spectateur. Il est invité à la fête ! »

La liberté allemande Outre le fait d’adapter un jeu vidéo particulièrement excitant sur grand écran, c’est le fait de mettre en chantier un long-métrage basé sur la vitesse automobile qui a motivé Robert Kulzer , scénariste et producteur d’ Autoroute racer , qui met en exergue la souplesse allemande sur les routes : « L’Allemagne est le seul pays du monde où la vitesse maximale n’est pas limitée sur autoroute. Là-bas, à condition d’être responsable, accélérer jusqu’aux limites de son véhicule n’est pas un délit. La conduite rapide reste l’un de ces derniers espaces de liberté qui existent. Cela procure des sensations uniques. »

Un casting à 200 à l’heure ! La production d’ Autoroute racer a réuni une collection assez hétéroclite de voitures en tous genres. Sur le tournage se côtoyaient ainsi des automobiles de prestige de marques Mercedes, Ferrari ou Mustang et des véhicules plus modestes, telle une petit Smart ! Au final, près de 60 engins ont été réquisitionnés, certains modèles ayant été dénichés sur le site internet marchand E-Bay !

Un tournage éprouvant La production d’ Autoroute racer a éprouvé de nombreuses difficultés durant le tournage. Il fallut d’abord trouver une portion d’autoroute suffisamment longue pour les scènes de cascades, chose faite au Luxembourg avec un tronçon de 15 kilomètres. Par la suite, il fallut faire face aux nombreux aléas météorologiques (pluie, vent,…) qui perturbèrent le tournage. Pas moins de trois équipes et des moyens de production conséquents furent ainsi réquisitionnées pour pallier à toute défection matérielle.

Critiques

« Un copié-collé de « Fast and Furious » distrayant mais dénué de toute ambition. »

« Un film particulièrement crétin : les éléments spectaculaires liés à diverses prouesses automobiles y sont perpétuellement relayés par des notations comiques d’une lourdeur rédhibitoire. Affligeant. « (Le Monde)

« Montage clippé et musique hurlante font osciller le tout entre un spot publicitaire pour déodorant masculin et un film promotionnel pour jantes en alliage. »(Les Inrockuptibles)

« Un petit OVNI. Impossible d’accorder plus d’importance à ce film, produit d’action teuton qui frise paresseusement le néant absolu. »

« Un film tiré d’un jeu vidéo et qui rappelle Fast and Furious , mais hélas dépourvu de toute fantaisie. Le seul attrait repose sur les magnifiques voitures. » (Cine Live)

« Un petit OVNI. Impossible d’accorder plus d’importance à ce film, produit d’action teuton qui frise paresseusement le néant absolu. » (Chronic’art.com)

Publié dans Films par admin Le 15 fév 2012